vendredi 9 novembre 2018

Familistère de Guise : Quand l'utopie devint realité

Il y a quelques semaines, nous sommes revenus dans l'Aisne. L'occasion de rendre visite à notre petite famille mais aussi d'aller redécouvrir le Familistère de Guise. La dernière fois que j'y ai mis les pieds, je devais avoir 5-6 ans. J'avais encore quelques souvenirs en tête, assez lointains pour être encore surprise par ce lieu malgré tout.


A savoir que le Familistère de Guise n'est l'initiative que d'un seul et même homme : Jean-Baptiste André Godin, grand industriel de la région, fondateur de la célèbre marque de poêles qui était pour l'époque une véritable référence de qualité. 

Autodidacte et grand rêveur en quête d'un idéal de justice sociale, Godin crée le Familistère à partir de 1859. Son but ? Révolutionner le mode de vie des ouvriers. Il proscrit les petites maisons individuelles pour une vie en communauté qui, selon lui, est le seul moyen de mener vers un semblant de richesse. Mais il ne s'arrête pas à cela : les ouvriers participent à la gestion et aux décisions, ils deviennent sociétaires et propriétaires de leurs outils de travail. Un modèle qui, aujourd'hui, semble un peu fou et laisse certainement beaucoup d'entre nous rêveurs.


Ainsi, c'est une véritable cité ouvrière qu'il édifie à côté de la fonderie qui employait à l'époque environ 1200 personnes et qui, de nos jours, est toujours en activité. Cette cité n'accueillait pas moins de 2000 habitants et offre tout le confort et le divertissement nécessaires au bien-être des ouvriers. Habitations, magasins, buanderie, piscine, jardins, théâtre, école... Godin a pensé à tout.

Depuis le pavillon central, on s'aperçoit vite que malgré la praticité de cette vie en communauté à proximité de l'usine, il y avait aussi peu d'intimité. Côte à côte, murs qui semblent peu épais, vue directe sur la cour et les habitants qui y passent. Je me suis demandée si l'on pouvait véritablement y entrer et en sortir en toute discrétion... J'en doute. Cependant, là où j'ai été assez surprise, c'est que les appartements sont spacieux et suffisants pour une vie de couple, on pourrait penser le contraire vu de l'extérieur. Sa cour centrale est d'ailleurs un véritable bijou et suscite toujours l'admiration de ses visiteurs...


Outre les reconstitutions d'intérieur, j'ai beaucoup apprécié les salles d'exposition où l'on en apprend plus sur l'idéal social mis en place par André Godin, l'époque dans laquelle il s'insère, les événements qui vont influencer son évolution jusqu'à la mort du fondateur, mais aussi la culture populaire au travers des produits de grande consommation, des jeux, des chansons, etc...

D'ailleurs, les salles d'exposition sont vraiment modernes et absolument superbes. Tablettes, vidéos explicatives, photos, parcours imagé, maquettes... tout est fait pour attirer l'oeil et capter l'attention des visiteurs. Le site est, certes, très grand, mais je ne m'attendais pas à y passer autant de temps. Comptez au moins deux heures (voire trois) si vous souhaitez visiter et prendre de jolies photos à la fois. Il vous faudra arriver assez tôt, à l'ouverture pour une matinée ou en début d'après-midi, si vous souhaitez faire le parcours en toute tranquilité.


André Godin décède soudainement en 1888, au Familistère. Une mort qui va prendre tout le monde de court mais qui ne mettra pas un terme à l'admiration que tout le monde avait pour cet emblème industriel. Peut-être en suscitera-t-il autant chez vous, lors de votre visite au Familistère... ? 😉 C'est donc sur ces mots pleins de suspens que je vous laisse, en espérant avoir fait germer l'envie irréprescible de visiter ce lieu historique si moderne et novateur.

Le Familistère de Guise est ouvert au public toute l'année, de 10h à 18h. Attention, fermeture hebdomadaire le lundi du 1er novembre au 28 février, sauf pendant les vacances scolaires de la zone B.

Toutes les infos sur le Familistère et les expositions sont disponibles sur le site suivant : www.familistere.com.

Mots-doux

On se retrouve sur Instagram ? @laurie.ftn

© Fais pas ta mijaurée ! | Blog évasion, made in Hauts-de-France. Design by FCD.