vendredi 7 décembre 2018

Découvrir Amiens : le Beffroi et le Cirque Jules Verne (1/5)

Cela faisait un moment que je réfléchissais à comment vous faire découvrir ma jolie ville qui n'est autre qu'Amiens, dans la Somme. J'y ai fait toutes mes études, j'y ai trouvé mon premier poste et j'ai fini par m'y installer définitivement tellement je m'y sens bien. Bref, il m'était impératif de vous en parler et c'est pourquoi j'ai décidé de lui consacrer une petite série d'articles qui, peut-être, vous donnera également l'envie de vous y promener. 

A savoir que récemment, nous étions en vadrouille avec Somme Tourisme et Igers Picardie à Amiens, le temps d'une après-midi. Objectif : découvrir le Cirque Jules Verne ainsi que le Beffroi, deux monuments amiénois d'une grande richesse patrimoniale et qui, outre la cathédrale tant admirée, ne manquent pas de nous rendre fiers.


  • Le Cirque Jules Verne
Situé Place Longueville, face au Boulevard Mail Albert 1er, le Cirque Jules Verne rayonne. C'est d'ailleurs l'un des six derniers cirques en dur existants en France, avec le Cirque d'Hiver Bouglione à Paris duquel il s'est inspiré.

Construit en 1889 par l'architecte Emile Ricquier, le Cirque émerge au cours de la seconde révolution industrielle avec l'importance de créer un lieu résolument moderne et divertissant pour les amiénois, très attachés aux fêtes. Or d'extérieur, il s'avère qu'il est plutôt d'architecture classique : circulaire, formé d'un toit en zinc à 16 pans ainsi que de frontaux et griffons néoclassiques. La seule chose qui est finalement moderne est que ni les écuries, ni les magasins d'accessoires ne sont à l'extérieur. Tout a été conçu à l'intérieur, y compris la réception des artistes.


On entre par l'arrière comme les vedettes qui s'y produisent et là, surprise. Je ne m'attendais pas à un tel décor, classique et moderne à la fois avec toutes ces couleurs primaires.

Au centre, une piste de 13 mètres de diamètre. Si vous vous demandez pourquoi 13 mètres de diamètre, tout simplement parce qu'il s'agit du chiffre fétiche selon notre guide. J'aurai pourtant juré le contraire, les vendredis 13 ne m'ont jamais porté chance... Cette piste de sable est toutefois escamotable, il est possible de la recouvrir d'un parquet en bois afin d'avoir des scènes adaptées à la diversité des artistes. D'ailleurs des centaines d'artistes s'y sont produits. C'est également ici que le film Les Clowns de Federico Fellini a été tourné et que le Pôle National Cirque prépare ses numéros les plus aboutis, ce qui rend ce lieu assez mythique.


A l'époque, le Cirque pouvait accueillir 3000 personnes mais aujourd'hui, avec toutes les normes de sécurité, il s'en tient à 1700 places. Ce qui est plutôt pas mal ! L'avantage est que peu importe le siège que vous choisissez, vous verrez parfaitement bien, à 360 degrés. 

Si vous levez les yeux au ciel, vous vous apercevrez qu'une étoile blanche se dessine sur toute la largeur de la coupole. Il s'agit d'une composition du peintre autrichien Ernst Caramelle, commandée par la municipalité lors de la rénovation de ce lieu en 2002-2003. "La piste aux étoiles", telle est intitulée cette oeuvre qui représente une étoile blanche à huit pointes sur un fond de couleur bleu primaire. Un ensemble soutenu par 300 tonnes de fontes et qui donne réellement l'impression d'être sous un chapiteau. Joli et presque déroutant !


  • Le Beffroi
Le Beffroi d'Amiens... On en parle peu et pourtant, c'est LE monument à visiter si vous souhaitez profiter d'un point de vue hors norme sur la ville.

Datant du XVème siècle et initialement une prison qui pouvait contenir jusque 140 détenus, le beffroi n'est certainement pas le plus beau monument qui vous sera donné de visiter mais il faut savoir que sur ce point, son histoire ne l'a pas vraiment aidé. En effet, il fut refait de nombreuses fois suite à des incendies mais aussi à cause de la cloche qu'il contenait. Hé oui, la dénommée Marie-Firmine n'était pas livrée en kit et n'était pas non plus dotée d'un poids plume (11 tonnes tout de même), il fallut casser certains murs afin qu'elle puisse y entrer et prendre place... Inimaginable et à la fois impressionnant lorsqu'on se trouve à l'intérieur de l'édifice.


De la conquête espagnole à la Seconde Guerre mondiale, le beffroi a connu de nombreuses tempêtes sur le plan historique. Sa cloche Marie-Firmine se casse d'ailleurs en 1940 suite à un bombardement des forces allemandes et le beffroi se voit ainsi dépourvu de son dôme jusqu'en 1990, jusqu'à ce que la municipalité décide d'engager des travaux de restauration et nous l'offre tel que nous le voyons aujourd'hui.


Classé au titre des Monuments Historiques depuis 1926, le beffroi attire toujours les curieux pour son histoire mais surtout pour le point de vue panoramique qu'il offre sur la ville. Ainsi vous pourrez repérer facilement la Tour Perret, notre belle cathédrale mais aussi l'église Saint-Leu et beaucoup d'autres. Je vous conseille toutefois de monter en haut du beffroi de jour si vous souhaitez avoir une belle vue dégagée. Le soir, c'est également très joli et enchanteur pourvu que la cathédrale soit sous les projecteurs du spectacle Chroma.

Je vous laisse d'ailleurs sur cette merveilleuse vue. Il pleuvait, il ventait, il faisait froid... mais j'ai eu ma photo et ce n'est rien que pour vous ! On se retrouve donc une prochaine fois pour d'autres découvertes made in Amiens 😉


Toutes les infos sur les horaires et jours de visites sont à retrouver sur le site : www.somme-tourisme.com.

Mots-doux

  1. Le cirque, jusqu'à 14 ans j'ai du y aller entre 20 et 30 fois ... Déjà tous les ans pour le noël de la mairie (mes parents étant employés), également une fois par an avec l'école (cinéma, friandises) et quelques spectacles de vrai cirque, jusqu'à ce que Pinder, Bouglione et autres s'installent à l'extérieur avec leurs triples pistes .... Après 14 ans il y a eu de nombreux spectacles de catch où je ne suis jamais allé (n'aimant pas !) mais l'Ange Blanc, le Bourreau de Béthune et autres sonnent toujours dans mes oreilles .... A noter, j'en ai déjà parlé, les pissotières derrière l'édifice fréquentées par une faune à la prostate rigolarde .
    Sur le Beffroi je n'insiste pas, mes parents en étant les gardiens jusqu'à ce la Marie-Firmine aille se vautrer dans le bac à sable ....

    RépondreSupprimer
  2. Très beau blog, je suis sous le charme
    Jerome ADOONIS

    RépondreSupprimer

On se retrouve sur Instagram ? @laurie.ftn

© Fais pas ta mijaurée ! | Blog évasion, made in Hauts-de-France. Design by FCD.