15 février 2019

Au coeur du patrimoine minier et ferroviaire, à Oignies

Il y a quelques semaines, nous étions à Oignies, à 10 minutes de Lens dans le Pas-de-Calais, pour une journée spéciale avec Igers Arras. Au programme : découverte de cette petite commune de presque 10 000 habitants au travers de son patrimoine minier mais aussi de son implication pour la restauration et la conservation du patrimoine ferroviaire. Une journée pour faire le plein de nature, riche en découverte et en histoire 😉


  • Le matin : traversée du Bois des Hautois et montée sur le terril 110
Accompagnés de deux guides de la CPIE Chaîne des Terrils, une association valorisant les terrils du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, nous nous sommes lancés dans une mini randonnée dans le Bois des Hautois pour rejoindre le terril 110. Oubliez vos baskets toutes neuves, ici c'est chaussures de marche obligatoires et compte tenu de la pluie ce jour-là, la boue et les chemins glissants étaient forcément au rendez-vous.

Une balade qui fut un pur moment de tranquilité et de détente, agrémentée d'explications nature et historiques de nos deux guides. Prendre le temps de discuter, d'avancer à notre rythme tout en contemplant les paysages qui nous entourent... Ça paraît futile et pourtant ça fait un bien fou !


Arrivé au pied du terril (attention, je ne le savais pas avant de monter sur ces montagnes noires mais on ne prononce pas le "L" à la fin 😅), quelques explications s'imposent ! Savez-vous comment se forme un terril ? De quoi il se compose ? Pourquoi cette forme conique ? Je vous avoue qu'à part quelques suppositions, j'étais incapable de répondre.


Les terrils sont tout simplement des amas de déchets miniers, entendez par cela des schistes ou autres résidus issus de l'exploitation du charbon. Evidemment ces terrils ne se sont pas formés du jour au lendemain et les premiers d'entre eux étaient plats. C'est avec la mécanisation des moyens que sont apparues des petites montagnes qui ont fini par prendre de l'ampleur à chaque déversement de déchets sur leurs sommets.


Contrairement aux terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle qui ont chacun une pointe bien visible, le terril 110 de Oignies est doté d'une petite cuvette formée par un bassin alimenté par les eaux de pluie. Le point de vue n'en est pas moins surprenant puisque du haut de ses 70 mètres, il offre un panorama à 360° de Oignies et des alentours, dont une vue directe sur le carreau de fosse 9/9 bis. Non, vous ne verrez pas d'eaux turquoises ni de plages de sable fin, mais la montée vaut le détour et une fois de plus les chaussures de marche sont indispensables afin de conserver une bonne adhérence et éviter toute glissade (ce serait dommage de se casser quelque chose ici).


  • L'après-midi : visite du Centre de la Mine et du Chemin de Fer
La randonnée du matin nous a ouvert l'appétit et c'est après un copieux déjeuner à La Locomotive, un restaurant d'insertion professionnelle, que nous sommes repartis. Cette fois-ci, direction le Centre de la Mine et du Chemin de Fer ! Une fois de plus je ne connaissais aucunement l'existence de ce lieu... Comme quoi même en bloguant sur sa région, on en apprend encore 😊


Le CMCF est une association de bénévoles passionnés qui oeuvrent pour la restauration et la conservation du patrimoine ferroviaire. Elle compte actuellement une centaine d'adhérents avec d'anciens miniers, anciens de la SNCF ou tout simplement des mordus de trains depuis tout petits.

D'ailleurs les locaux sont immenses ! Ceux-ci sont prêtés généreusement par la mairie et l'endroit recèle de trésors avec des costumes et des objets d'antan, des maquettes animées par les lumières des petits trains électriques qui s'activent. Mais aussi de locomotives et wagons de taille réelle puisque l'association dispose de véritables ateliers pour les restaurer. L'un de ces wagons a d'ailleurs servi pour un film de Belmondo, la classe non ?


Outre les ateliers où la douce odeur de graisse reigne, les maquettes sont toutes aussi surprenantes. Entièrement réalisées avec des matériaux de récupération dont du carton de vieux calendriers, l'une d'entre elles a demandé 17 ans de minutie. Un vrai travail de titans ! Je vous laisse observer par vous-mêmes et pourquoi pas y aller un de ces jours si ça vous tente 😉

Attention : le Centre de la Mine et du Chemin de Fer n'est ouvert au public que d'avril à octobre, chaque deuxième dimanche du mois. Autrement, il faudra attendre le Festival de la Vapeur qui aura lieu les 24 et 25 août 2019 à Oignies ou l'évènement Trainsmania du 3 au 5 mai 2019 à Lille Grand Palais.

Mots-doux

On se retrouve sur Instagram ? @faispastamijauree

© Fais pas ta mijaurée ! - Blog évasion, made in Hauts-de-France. Design by FCD.