13 août 2019

À vélo sur le premier réseau Points-Noeuds de France

"Points-Noeuds", ce nom ne vous dit peut-être rien et pourtant cela fait quelques mois qu'il a fait ses premiers pas en France, plus précisément dans le Nord. Très connu et utilisé en Belgique et aux Pays-Bas, il s'agit d'un réseau cyclable entièrement balisé sur plusieurs centaines de kilomètres. On pourrait d'ailleurs le comparer à une immense toile d'araignée tant les routes s'entrecroisent, offrant un large panel d'itinéraires à ses utilisateurs.

Parce que nous sommes un peu aventuriers et surtout très curieux, Kévin et moi sommes allés tester le réseau Points-Noeuds avec les #BlogueursHdF, en collaboration avec Nord Tourisme et Destination Coeur de Flandre. Alors en avant, tous en vélo !


  • Se déplacer en vélo classique ou électrique :

À savoir que le réseau Points-Noeuds établit dans le Nord s'étend sur plus de 800 km, ce qui offre de nombreuses possibilités d'itinéraires au coeur des Monts de Flandre et de la Vallée de la Lys. Evidemment nous n'avons pas parcouru les 800 km, nous sommes vaillants mais avec des limites tout de même... Nous avons donc profité d'un itinéraire de 38 km au départ de Bailleul, en vélo électrique. 


LES AVANTAGES du vélo électrique :
Une réelle assistance dans les montées ou lorsqu'il s'agit de traverser un carrefour très fréquenté par les automobilistes. Un coup de pédale et ça repart !
Moins fatiguant (attention je n'ai pas dit qu'il faisait tout à votre place), on profite davantage du paysage sur une plus grosse distance qu'avec un vélo classique.


LES INCONVÉNIENTS : 
La batterie n'est pas éternelle, mais c'est vraiment pour chipoter. J'ai utilisé le mode "Éco" sur les trois quarts du circuit, quelques fois le mode "Tour" (un peu plus puissant) en montée ou à des croisements de route et à la toute fin, le mode "Turbo" parce que je commençais à fatiguer (dure cette vie de blogueurs). Bref, tout ça pour dire que la batterie n'était même pas déchargée à 50% à l'arrivée.

Bien entendu, vous pouvez très bien circuler sur le réseau Points-Noeuds avec un vélo classique. Il faudra cependant être vigilant sur la distance à parcourir compte tenu des efforts qui sont à fournir.

Info pratique : Dans notre cas, les vélos électriques ont été loués à un professionnel belge (Eeuwenhout Bike, le site est en flamand mais devient accesible avec Google Traduction), à 7 km de Bailleul. Je ne saurais vous recommander un loueur de vélos français en Coeur de Flandre dans la mesure où il n'y en a pas. Cependant, du côté de la Vallée de la Lys, la base nautique d'Haverskerque en loue. 


  • Créer son propre itinéraire :

Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce réseau Points-Noeuds, c'est l'idée de construire son propre itinéraire. Il faut cependant acheter la carte du réseau pour la modique somme de 8 euros, étape obligatoire pour avoir accès à l'ensemble des balises et distances calculées entre chacune d'elles.


Il est possible de partir de n'importe quel endroit, dans n'importe quel sens, pourvu que l'on soit raisonnable sur la distance. En d'autres termes, si vous souhaitez partir de Cassel (Village préféré des Français en 2018, je vous en parlais ici), faire une halte à Steenvoorde et ses moulins puis repartir en direction de Mont Noir, c'est tout à fait possible. Le tout est d'être en mesure de pédaler tout au long du parcours car il faut prévoir l'aller mais aussi le retour.

Une fois l'itinéraire établi, on note le tout sur un petit papier ou une étiquette fournie par les Offices de Tourisme du Nord et on le fixe sur le guidon du vélo (comme sur la photo précédente, pratique !), ce qui évite de sortir la carte ou de louper une balise.


En ce qui concerne les balises, point d'inquiétude ! Vertes et blanches, elles sont facilement visibles bien que lors de notre test, nous en avions loupé une ou deux sur la vingtaine que nous devions suivre. En cas de doute, dès que le chemin commence à se faire long ou que vous n'avez pas croisé de balises depuis un moment, mieux vaut s'arrêter et sortir la carte pour rectifier le tir.


  • Prendre du bon temps, profiter de la nature et des paysages du Nord :

Tout l'intérêt de se déplacer en vélo plutôt qu'en voiture est là. On décompresse et on profite des paysages qui s'offrent à nos yeux, sans faire de mal à Dame Nature.

Sur le chemin, on a dû s'arrêter une dizaine de fois (voire plus) ne serait-ce que pour faire des photos, observer la faune et la flore, les vaches et les chevaux en pâture mais aussi les petites maisons traditionnelles et cette architecture flamande si typique.


Libre à vous de pique-niquer en plein air mais aussi de vous arrêter dans un petit estaminet pour profiter des spécialités du coin et/ou vous rafraîchir avec une bonne petite bière. Peu importe votre choix, gardez cependant à l'esprit que si la nature vous accueille toujours à bras ouverts, elle ne souhaite certainement pas conserver une trace de votre passage... Pensez-y 😉


  • Se mettre au défi avec les Rallyes Vélo Été :

C'est une nouveauté. Totalement gratuits, les Rallyes Vélo Été sont des parcours créés sur le réseau Points-Noeuds mais agrémentés d'énigmes, ce qui permet de mettre un peu de piment tout au long de votre découverte. C'est d'ailleurs un de ces parcours que nous avons testé avec les #BlogueursHdF.

6 parcours sont possibles au départ de la Grand' Place de Bailleul ou de la base nautique d'Haverskerque, avec une distance plus ou moins grande (entre 11,5 et 38 km) selon celui que vous choisissez. Dans notre cas, il s'agissait du rallye de 38 km qui nous emmenait de Bailleul à Steenwerck en passant par Saint-Jans-Cappel.

Crédits photo : Nord Tourisme

Une petite fiche est à compléter avec divers lieux à identifier, des questions à résoudre... mais pour être honnête, nous n'avons pas su tout faire parce que le parcours de 38 km se destine plutôt à des personnes qui connaissent bien le coin. C'est pourquoi, si vous êtes de passage et peu connaisseur, je vous conseille de vous reporter sur le rallye de 21 km ou éventuellement celui de 11,5.

Attention : ce n'est pas vraiment une activité à privilégier avec de jeunes enfants. Mieux vaut tenter le coup avec des ados, c'est le minimum selon moi.

Nous avons toutefois profité de ce rallye vélo pour faire une halte au Musée de la Vie Rurale, à Steenwerck, à 8 km de Bailleul. Ancienne ferme reconvertie en musée, il conserve une collection d'objets anciens exceptionnelle et propose de faire découvrir aux nouvelles générations cette vie d'avant qui ne nous paraît pas si lointaine quand on observe certaines scènes ou certains objets. J'ai parfois eu l'impression d'être chez Mamie... Les amateurs de vintage seront ravis !

Info pratique : le musée de la Vie Rurale de Steenwerck est ouvert d'avril à novembre. L'entrée est payante (3.50 euros) du lundi au samedi de 14h à 18h, mais gratuite le dimanche de 15h à 19h.


En remerciant Nord Tourisme et Destination Coeur de Flandre pour l'accueil. J'ai beaucoup aimé découvrir le réseau Points-Noeuds qui offre aux touristes une belle opportunité de profiter des charmes de la région en mode "slow". J'espère déjà renouveler l'expérience avec un retour à Mont Noir, notamment pour la Villa Marguerite Yourcenar et son parc dont nous avions très brièvement profité avant de reprendre la route, il y a un an, lors de notre venue à Cassel. Peut-être une idée de balade pour vous aussi... 😉

Mots-doux

On se retrouve sur Instagram ? @laurie.ftn

© Fais pas ta mijaurée ! | Blog évasion, made in Hauts-de-France. Design by FCD.